Voilà les vacances de Noël qui nous permettent de renouer avec nos projets de voyages, bien loin des tourments de l'année dernière. 

Pas de repas de famille cette année, pas de visite de nos enfants, nous mettons donc le cap vers Trinidad et Tobago. Une destination assez peu connue en métropole, néanmoins un nom qui fait rêver, comme Zanzibar, Wallis et Futuna, des noms découverts il y a fort longtemps dans les collections de timbres de nos parents ...

Depuis la Guyane nous partons vers le Suriname, pour prendre l'avion à Paramaribo.

Le parcours du combattant : 300 km en voiture jusqu'à St Laurent, traversée du Maroni en pirogue, accostage à Albina, 2 heures de taxi collectif vers Paramaribo, puis 1 heure vers l'aéroport, on enchaîne avec un vol d'une heure pour attérir à Trinidad.

Les vacances peuvent commencer !

 

minPC301864

 

 

UN PAYS, DEUX VISAGES

La république de Trinidad and Tobago est un État des Caraïbes situé à 12 kilomètres au nord du Venezuela dans les Grandes Antilles.  

Elle comprend deux îles distantes de 32 km: Trinité (4827 km²) et Tobago (303 km²). La capitale du pays est Port of Spain et le chef-lieu de l'île de Tobago est Scarborough.  Trinité est l’île du carnaval et de la capitale Port of Spain, plus touristique, Tobago est un petit paradis caribéen aux fonds sous-marins superbes.

 

Ce petit État de 1,3 million d'habitants est composé d'un grand mélange de races : Noirs ou Afro-Trinidadiens, Indiens, Mulâtres, Asiatiques (Chinois, Japonais, Philippins, Coréens, Vietnamiens), Arabes (Libanais), Sud-Américains, Européens et quelques très rares descendants des Amérindiens caribes. Les États-Unis et Trinité-et-Tobago entretiennent une relation privilégiée.

L’origine diverse de ses habitants donne naissance à une culture particulière à l’île, dont le carnaval est un élément essentiel. Trinité-et-Tobago, c’est aussi la terre de naissance du calypso, de la soca et du steelband, dont l’influence sur la musique mondiale a été considérable.

Il n'est guère surprenant que les confessions religieuses soient elles aussi diversifiées. Le régime politique, inspiré du système britannique, est une république.

L’anglais est la langue officielle de Trinité-et-Tobago, mais L'anglais standard est réservé pour l'écrit et l'école, mais dans la vie de tous les jours, la langue parlée dans les îles est l'anglais trinidadien  qui a massivement emprunté au français, à l'espagnol, au créole, aux langues africaines et à l'hindi.

 

 

téléchargement

 

Le pays doit son nom à Christophe Colomb qui débarqua sur cette île le 31 juillet 1498 et qu'il nomma ainsi en espagnol en l'honneur de la Sainte Trinité. L'île de Tobago quant à elle fut appelée par Colomb "Bella Forma". Son nom actuel est dérivé de l'anglais tobacco.

700 ans avant l'arrivée de Christophe Colomb l’île était déjà peuplée par de nombreux indiens Caraïbes ou Arawak. Puis l'île fut au cours des siècles colonisée par les Espagnols, les Britanniques, les Français et les Hollandais.

Le régime espagnol permit le développement de l'île devenue, pour les grandes puissances militaires occidentales un enjeu de premier ordre, ainsi qu'un carrefour des grandes routes commerciales et une escale technique appréciée aux portes du Venezuela.

Au XVIIe siècle, l’île subit les assauts des Hollandais et des Français. Grâce aux planteurs français l'économie sucrière connut un essor considérable et attisa suffisamment de convoitise pour que l'Angleterre en prenne le contrôle à partir de 1797, et ce, jusqu'à l'indépendance de Trinidad et Tobago en 1962.

 

minP1020101

 

Vestiges d'une ancienne plantation sucrière, blue waters, Tobago

 

minP1020104

 

En 1973 les pays anglophones des Caraïbes formèrent le CARICOM (Caribbean Common Market ou Marché commun caribéen), L'anglais fut reconnu comme langue officielle.

Trinité-et-Tobago est l’un des États les plus dynamiques de l’espace Caraïbe avec des ressources naturelles en gaz, asphalte, pétrole.

Pitch Lake 

Le plus grand lac naturel d'asphalte au monde avec ses 40 ha de superficie. Ce volcan asphaltique est couvert d'une épaisse boue noire, un mélange de bitume, d'argile et d'eau salée qui sert à construire des routes.

 

minP1021865

minP1021868

 

Mais depuis quelques années les ressources tendent à s'épuiser, le secteur touristique est en plein développement, mais assez peu tourné vers les francophones.

Les inégalités restent cependant importantes et environ 17% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. L’explosion de la criminalité est l'une des plus fortes de la région. Le haut degré de criminalité représente un problème sérieux : Trinidad et Tobago occupe en 2015 la 8ème place au "box office" de la criminalité mondiale, derrière le Vénézuela et le Guatemala, mais avant la plupart des pays d'Amériques duSud.

Nous n'avons à aucun moment au cours de notre séjour eu à subir les conséquences de cette criminalité. Mais nous avons respectés les conseils de prudence remis par l'Office de Tourisme.

 

TRINIDAD

téléchargement (1)

 

 La plus grande des deux îles offre une vie nocturne très animée dans sa capitale moderne, Port of Spain. 

 Entourée de collines, la ville est une véritable fusion des cultures et des architectures.

 

 

minPC261081

 

minPC271432

 

minPC271433

 

 

 « The magnificient Seven  »

Maraval Road, on peut admirer 7 belles demeures coloniales, construites entre 1904 et 1910, dans un grand défi des colons fortunés de l’époque pour bâtir la plus magnifique des maisons avec une  architecture authentique.

Queen’s Royal College

 

minPC271436

 

minPC271450

 

Hayes Court

 

minPC271456

 

Mille Fleurs la seule encore privée

 

minPC271467

 

Roomor (en rénovation)

The Archibishop House

 

minPC271473

 

The Whitehall (bureau du Premier Ministre)

 

minPC271497

 

The Stollmayer’s Castle

 

minPC271500

 

Queen's Savannah

ancienne plantation transformée en parc sportif et de loisirs, équipé d'un terrain de cricket.

Il y a aussi un très joli jardin botanique et un zoo.

 

minPC271412

 

minPC271410

 

minPC271444

 

 

Autrefois attachée au Venezuela, Trinidad est traversée par trois chaînes montagneuses
De ce fait ce morceau de continent - contrairement aux autres îles Caribéennes - abrite un concentré de la faune tropicale (mammifères, reptiles, oiseaux …) ainsi que des bestioles aussi exotiques que l’opossum, le lamantin, le paresseux, le tatou, les singes, les caïmans, les iguanes et les serpents.

 

Le long de la route qui borde la côte nord on découvre une forêt luxuriante et des vues imprenables.

minPC230834

 

 port et plage de Maracas Bay

 

minP1010501

minP1010520

minPC230896

minPC230887

minPC230923

minPC230863

 

On y déguste la spécialité locale : "bake and shark"

Du poisson du jour, en général du requin, ou du King fish, que l'on garnit soi-même de diverses crudités et de sauces ... plutôt fortes ! le tout arrosé de la bière locale.

 

minPC230934

 

minPC230929

 

minPC230928

 

 

 

îles de las Bocas  : Monos, Huevos, Gaspar Grande, Chacachacare  

minPC230830

 

Un chapelet de petites îles au nord du golfe de Paria, haut lieu de villégiature à la bourgeoisie locale pour les unes, prisons pour les autres.

 

minP1010568

 

minPC241069

 

minPC241071

 

minP1010587

 

 

On y accède en taxiboat, pour Gaspar Grande la visite s'effectue avec un guide sur réservation, dommage pour les grottes que nous ne verrons pas.

 

minPC241044

 

minP1010572

 

 

Chacachacare est la plus grande des îles Bocas. Elle a été au cours de son histoire plantation de coton, station baleinière et léproserie.

 L'île est inhabitée depuis le départ des nonnes et l'abandon de la léproserie en 1984. L'ambiance y est particulièrement glauque.

 

minP1010595

 

minP1010608

 

minP1010610

minP1010596

minP1010600

minP1010613

minP1010614

minP1010616

 

minPC241060

 

Même les vautours (urubu) sont là !

 

minPC241054

 

Blanchisseuse

 Une plage du bout du monde sur la côte Est

 

minPC230984

 

 

minP1010544

minP1010545

Les marais de Caroni

La réserve ornithologique de Caroni, situé dans les marais. A bord d'un petit bateau, la visite de la réserve est une superbe balade à travers lagunes, canaux et mangroves.

minP1010942

 

minP1010963

 

minP1010965

 

minPC261185

 

Pas de caïmans, mais un boa au-dessus de nos têtes ...

 

minPC261191

 

Même pas peur !

2P1010950

 

Ce sanctuaire pour la vie sauvage est le refuge de milliers d'oiseaux, mais  surtout de l'ibis rouge, oiseau symbolique de Trinidad qui se niche dans les palétuviers. Le spectacle de ces oiseaux qui rentrent au soleil couchant est grandiose.

 

minPC261222

 

minPC261265

 

minPC261262

 

minPC261315

 

minPC261299

 

minPC261385

minPC261372

minPC261398

minPC261405

 

La cathédrale de bambous                                                                                                  

Les bambous ont été importés et ils deviennent parfois envahisants, ici ils donnent l'impression d'une voute géante.

 

minPC241080

 

 

La réserve ornithologique de Asa Wright 

Ancienne plantation de café du Nord, la réserve est aussi un bon observatoire de la faune locale.

Une visite guidée permet d'observer la faune et la flore.

 

minP1010723

minP1010874

minP1010872

 

Il faut des yeux de lynx -ou une grande habitude -  pour reprérer  ce bébé serpent, alors même qu'on devine à peine les grands qui s'effarouchent à notre passage ...

minP1010680

 

Le lodge - hôtel et restaurant - propose un salon en terassse où on tout loisir d'observer les nombreux oiseaux et en particulier les colibris qui viennent se nourrir au nectar mis à disposition. 

C'est un ravissement de couleurs et de pépiements.

minP1010642

minP1010650

minP1010732

minP1010768

minP1010779

minP1010841

minP1010849

minP1010851

minP1010852

minP1010858

 

minP1010876

minP1010920

minPC291654

Une nuit sur place offre l'opportunité de surprendre aras et toucans à l'aube, quand la brume matinale s'élève au-dessus de la forêt, à faire absolument ... une prochaine fois  !

 

Devil’s Woodyard

Le 22 février 1997, le volcan de Piparo sur l'île de Trinidad, dans les Antilles, entrait en éruption et la boue projetée à plus de 50 mètres de hauteur détruisait une partie du village à proximité.

Ce volcan de Trinidad est l'un des représentants de la seconde forme de volcanisme de la Terre, encore mal connu.

Ce site est actuellement dormant, mais à Princes Town on note une activité permanente : la boue qui monte sous forme de bulles dégouline pour former de petits cônes volcaniques

 

minPC261130

minPC261182

 

Le Temple sur la mer

temple hindou de Waterloo construit sur la mer. Ce  temple a été construit par un fermier indien, Seeda Sadhu, qui, à la fin des années 1940 voulut honorer ses dieux en leur dédiant un temple qu’il décida de construire de ses mains sur la plage de Waterloo. Mais la terre appartenait à des capitaux britanniques.  Il décida de le construire sur la mer qui elle n’appartenait à personne.

 

 

minPC261088

minPC261097

minPC261095

 

La statue et le temple d'Anunan

à l'abolition de l'esclavage les autorités Britaniques ont fait appel à une main d'oeuvre indienne qui s'est par la suite implantée et développée au sud de l'île. Les temples et statues hindous fleurissent, faisant de certains quartier une "little India" dépaysante.

minPC261101

minPC261116

minPC261109

minPC261105

minP1010941

 

 

TOBAGO

 

images (1)

 

 

Tobago, à deux heures en ferry rapide ou  25 minutes d'avion, propose une ambiance plus typiquement caribéenne.

 

minPC301754

 

minPC301760

 

minP1020112

 

minPC230942

 

L'écrivain Defoe s'en serait inspiré pour planter le décor de son Robinson Crusoé, crique déserte avec forêt en fond ...

 

minPC301858

 

Le centre de Tobago est occupé par une chaîne montagneuse recouverte de forêt tropicale primaire, culminant à plus de 600 m.

 

minP1020042

 

minP1020047

 

Au nord et au sud s’étendent des plaines verdoyantes. Au nord, superbes plages de sable qui font de Tobago l’île la plus appréciée des touristes.

Grâce au climat tropical, la flore est luxuriante et on y trouve pléthore d’espèces d’oiseaux.

La faune sous-marine de Tobago est également très développée, trouvant abri dans d'incroyables récifs de corail. 

L'île est un spot de plongée très réputé.

 

minP1020114

 

 

 Côte Nord de Tobago

la partie la plus sauvage du littoral avec de petits villages et de très belles plages comme à Charlotteville, Speyside, Castara, Parlatuvier ou Englishman’s Bay. 

 

minPC291560

 

minPC301756

 minPC291546

minPC291547

minPC281504

 

Little Tobago

 

 minPC301746

 

 

Excursion en bateau au départ de Blue Waters

 

minP1020013

 

 

 

minP1020027bis

 

La balade permet de débarquer sur l'îlet où vivent une foule d'oiseaux tropicaux,

mais hélas où les derniers oiseaux de paradis ont disparu.

 

 

minP1020079

minP1020052

 

minPC301811

 

minPC291632

 

minP1020061

minP1020072

minPC301737

minPC3016892

 

Côte Sud-Ouest de Tobago

 récifs de Buccoo

Au départ de Pigeon Point, balade et en mer et snokeling

 

minP1020145

 

minP1020153

 

 

Nylon pool

Un banc de sable, des eaus turquoises, une véritable "piscine" halte obligatoire pour les touristes !

 

minP1020166

minP1020169

 

 

 On a quand même eu un petit air de Noël ...

minP1010551

minP1010557

 

 

minP1031883

minP1031882

 

Mais il paraît qu'il faut y revenir pour carnaval !