Le désert de Lençoisl’un des paysages les plus éblouissants du Brésil, juste sous l'équateur, mérite un post à lui tout seul.

Encore relativement méconnu, ce lieu atypique est en fait un énorme désert où naissent, avec les pluies, des lagunes aux eaux cristallines, dans des nuances allant de turquoise à émeraude. 

Ce n'est pas un mirage : des plages paradisiaques en plein désert, croisement des Maldives et du Sahara. 

P1070340 (Copier)

 

Le parc Naturel des Lençóis Maranhenses, s'étend sur 150 km de littoral et 50 km à l'intérieur des terres. 

C'est l'un des paradis écologiques du Brésil. Déclarée en 1981 Aire de Protection de l'Environnement (Área de Proteção Ambiental), cette grande étendue de 1500 Km², entre l'Océan Atlantique et le fleuve Preguiças, où dunes et lagunes se marient à merveille, offre un spectacle grandiose, avec des paysages d'une rare beauté.

Lençóis signifie « drap » en portugais, on a en effet l'impression d'être face à un immense tissu froissé dont les plis, au gré du vent, dessinent les arabesques typiques des déserts de sable. 

Cet ensemble unique et changeant est le résultat du lent travail des vents, du sable et des pluies. Certaines dunes atteignent 40 m de haut. 

 Il tombe chaque année, de janiver à mai, sur ce paysage désertique presque autant de pluie qu’en Écosse, le niveau de la nappe fréatique sur un sous-sol argileux monte et affleure au pieds des dunes, créant des lagunes d'eau douce.

P1010487 (Copier)

Certaines d'entre elles ne sont que des mares,

P1070333 (Copier)

d'autres atteignent un kilomètre de long et deux mètres de profondeur. 

P1070337 (Copier)

 Les abords de certaines lagunes sont constitués de sables mouvants. C'est impressionnant comme on s'enfonce !

P1070632 (Copier)

Durant la saison sèche, c’est le sable qui reprend le dessus, l’eau disparaît presque aussi soudainement qu’elle était apparue et la chaleur peut monter jusqu’à 45°.

Plantes, animaux et hommes apparaissent et disparaissent au rythme de l’eau. 

Au coeur de ce désert, deux oasis Baixa Grande et de Queimada dos Britos sont habitées par des familles autochtones qui vivent de la pêche, de l'élevage de chèvres, cochons, poules et d'agriculture de base, hors sol. On s'y arrête lors des trecks de trois jours organisés pour une traversée du parc à pieds.

Certaines lagunes sont poissonneuses, à la fin de la saison des pluies les oeufs sont pondus au fond, dans le sable, et atendront les prochaines pluies pour écolre.

Au Brésil, le désert des Lençóis Maranhenses, un mirage sur l'océan

Atilime de Sousa Garcia rêve, les yeux grands ouverts : "Quand je serai grande, je serai professeure, ici." Du haut de l'immense dune, la petite métisse de 9 ans contemple Queimada dos Britos, un îlot de verdure d'où émergent quelques toitures en palmes. Un désert de sable immaculé et des lagunes d'eau émeraude encerclent l'oasis.

http://www.geo.fr

 

Nous avons opté pour les vacances d'avril pour découvrir ce petit coin de paradis, quelques risques d'averses mais on s'en est bien sortis, beaucoup de lagunes remplies, et surtout une saison basse pour le tourisme de masse qui nous a permis d'être 3 ou 4 seulement sur la plupart des sites. Un vrai bonheur ! A noter qu'il vaut mieux à cette saison faire les excursions le matin.

Mapa-Lençois

 

La porte habituelle d'accès au parc est la ville de Barreirinhas à 270 km de São Luís.

On a pris un bus de la compagnie Cisme Branco à la gare routière de Sao Luis pour un voyage de 5 heures plutôt inconfortables il faut le reconnaitre avec de nombreux arrêts. Si c'était à refaire on opterait pour un mini van, un peu plus cher, mais plus confortable et plus rapide. 

P1010168 (Copier)

Ce village, le plus connu des touristes, reste agréable à cette saison avec une promenade aménagée en bord de fleuve, un marché artisanal et de nombreux bars et restaurants. 

P1010497 (Copier)

P1070453 (Copier)

P1070448 (Copier)

P1070458 (Copier)

Nous avons pu y déguster une spécialité locale : un plat de poissons, et crustacés grillés servis avec un demi ananas farci d'un risotto du même ingrédient, crémeux et gratiné. Encore une recette à ajouter au carnet "le voyage est dans l'assiette".

P1070284 (Copier)

P1070288 (Copier)

 

 

Sur place on s'est adressé aux agences locales pour organiser nos circuits découverte : en bateau, en avion, en 4x4, en quad, à pied ... on a multiplié les angles d'approche pour prendre toute la dimension de cette œuvre d'art sculptée par la nature.

Le survol en avion permet d'appréhender toute l'étendue du parc, avec des vues magnifiques sur l’Océan au loin. Les vols de 30 minutes sont proposés à Bareirinas pour environ 100€. 

P1010427 (Copier)

P1010429 (Copier)

P1010442 (Copier)

P1010440 (Copier)

P1010448 (Copier)

P1010458 (Copier)

P1070418 (Copier)

P1010471 (Copier)

P1010482 (Copier)

 

Le quad à la limite du parc protégé, interdit dans les dunes, c'est juste pour le fun !

P1070475 bis (Copier)

P1070486 (Copier)

P1070488 (Copier)

P1070478 (Copier)

 

 

Le "bus" collectif de 12 places aménagé dans un pick up 4x4, c'est sympa, pas confortable, mais sympa ... sauf quand il pleut et qu'il n'y a plus de bâches ! heureusement ce n'est arrivé qu'une fois et au retour.

 

P1070312 (Copier)

 Il faut d'abord traverser un bras du fleuve sur une barge pour accéder aux sites incontournables, les plus touristiques du secteur.

P1070315 (Copier)

 

Jour 1 Lagoa Azul

45 minutes de 4x4, tressautant, secouant, et éclaboussant au passage des gués et nous voilà dans les dunes.

P1070326 (Copier)

Le temps est un peu couvert, les couleurs changent au fur et à mesure et le paysage est superbe.

P1070330 (Copier)

P1070334 (Copier)

P1070346 (Copier)

P1070353 (Copier)

P1070364 (Copier)

Ce qui l'est moins c'est le timing préétablit par le guide, on marche, on stoppe, allez, tous ensemble, tous ensemble ... heureusement que nous ne sommes que 12 !

mais quel bonheur de se baigner dans les lagunes chaudes et cristallines après avoir escaladé et descendu ces pentes fuyantes sous les pieds !

P1070355 (Copier)

 

Jour 2 Lagoa Bonita

1 heure de 4x4 mais la piste est sèche cette fois.

P1070501 (Copier)

Et à l'arrivée la balade commence par l'escalade d'une dune de 40 m de haut. Epuisant, 3 pas en montant, on glisse de 2 pas en arrière avec le sable qui fuit sous les pieds, heureusement il y a une corde pour s'aider à la fin, mais ce n'est pas "tout public" ...

P1070505 (Copier)

Le paysage s'étend à perte de vue, l'expérience est encore différente.

P1070506 (Copier)

Et compte tenu de l'heure déjà bien avancée les couleurs sont douces. Le ciel est bien dégagé cette fois et nous assitons à un superbe coucher de soleil, mais la batterie de l'appareil photo a déclaré forfait alors nous n'en gardons que le souvenir ...

P1070512 (Copier)

P1070514 (Copier)

P1070515 (Copier)

 

C'est  le bateau, sur le "rio Preguiças", qui nous a permis de rejoindre le village d'Atins, en bord de mer, isolé et hors des circuits touristiques classiques.

Le paysage commence avec la mangrove sur les deux côtés, ça on connait en Guyane, pour ensuite faire place aux premières dunes. La balade prévoit des arrêts dans trois villages : "Vassouras, Mandacaru et Caburé".

Vassouras, petit "Lençóis"

Une grande dune, avec tous les bateaux qui déversent aussi les touristes en excursion à la journée et qui laisse présager de ce que doit être la haute saison ... des processions de gens qui peinent à escader la dune, qui s'interpellent, font des selfies où on distingue à peine l'environnement, tracent des graffitis géants sur les pentes qui n'ont plus rien d'immaculé ...

next !

P1010174 (Copier)

P1010187 (Copier)

P1010182 (Copier)

P1010184 (Copier)

P1010179 (Copier)

Quelques singes capucins font l'attraction autour des restaurtants.

P1010191 (Copier)

P1010194 (Copier)

MandacaruFarol Preguiças 

Ça vaut la peine de grimper les 160 marches menant au sommet du phare, d'autant qu'il y a peu de volontaires. A 35 mètres la vue panoramique couvre la rivière, la mer et les "Lençóis". 

P1010444 (Copier)

P1010196 (Copier)

P1010200 (Copier)

Caburé

C'est la halte restauration dans les dunes, ou l'on peut échanger - tout au moins essayer - autour des tables de Babel : brésiliens, français, américains, israeliens, australiens ... 

P1010425 (Copier)

P1070296 (Copier)

P1010208 (Copier)

 

Atins est à l’origine un village de pêcheurs.  Les rues du village sont en fait des pistes de sable. On y trouve 1 ou 2 échoppes où l’on peut acheter boissons et fruits, quelques bars -dont un sur la plage - et des restaurants. Depuis quelques années, une poignée de pousadas ont ouvert leurs portes.Elles organisent également des excursions dans le Parc des Lençois. Mais les touristes sont déjà nettement moins nombreux à s'aventurer aussi loin.

P1070407 (Copier)

Notre Pousada "les Flamboyants" est un peu excentrée et rassemble tous les francophones du secteur, essentiellement de Guyane.

P1010211 (Copier)

P1010214 (Copier)

Nous réservons, à 3, un 4x4 pour atteindre les dunes, et y faire un excursion à pied, accompagnés d'un guide qui s'adapte à nos envies de marche ou de baignades. Plus de déplacement en groupe, selon un parcours déterminé, c'est nettement mieux.

P1010323 (Copier)

Enchanteur, et la météo est de la partie, ce qui ne gâche rien. 

P1010297 (Copier)

 

Les nuages apportent même encore plus de relief au paysage.

P1010408 (Copier)

Les dunes ne sont pas très hautes et les lagunes sont nombreuses, toutes différentes.

P1010420 (Copier)

P1010422 (Copier)

Certaines lagunes sont habitées par les piabinhas, ces petits poissons très doués pour exfolier les peaux mortes ... et c'est gratuit ! bon, j'en raffole pas, juste aux pieds ça va ...

P1010343 (Copier)

Au retour l'arrêt programmé à Canto do Atins, hameau de pêcheurs où deux pousadas servent les «meilleures crevettes du monde».

 

Le soir c'est pour aller observer les ibis rouges que nous prenons cette fois un bateau, encore à 3 seulement.

Posté sur une rive du fleuve, nous pouvons voir les oiseaux passer juste au dessus pour aller nicher au coucher du soleil. Ce n'est pas la meilleure saison ils ne sont pas en quantité, mais on les distingue très nettement.

P1010235 (Copier)

P1010256 (Copier)

P1010250 (Copier)

P1010217 (Copier)

P1010219 (Copier)

Retour vers Barreirinas et c'est encore en 4x4 collectif que nous rallions - une partie par la route, une partie par la piste - le village de "Santo Amaro do Maranhao", niché au coeur des dunes.

Cette fois c'est une excursion à 4, dans un 4x4 confortablement équipé qui nous permet de découvrir un paysage de lagunes inexplorées pour la plupart. 

P1070529 (Copier)

La "Gaivota", une série d'étangs connus comme "Emendadas" et puis il y a la lagune de "Betânia", là le guide nous laisse explorer - les deux couples chacun de son côté - à notre rythme, au gré de nos envies, la dune la plus haute coiffée d'un dôme de végétation est repérable à des kilomètres à le ronde, aucun risque de se perdre !

P1070610 (Copier)

Là le bonheur prend tout son sens, nager dans des eaux cristallines, chaudes, sous le ciel bleu, avec des pentes de sable blanc immaculé, et qui plus est, seuls au monde ... cele fera partie de ces moments inoubliables dans nos souvenirs.

P1070552 (Copier)

P1070562 (Copier)

P1070565 (Copier)

 

P1070599 (Copier)

P1070625 (Copier)

P1070667 (Copier)

P1070674 (Copier)

 

En bref du sable et de l'eau, on pourrait imaginer être rapidement blasé, oui mais chaque "entrée" dans les Lençois a été différente et l'expérience a été crescendo.

P1070658 (Copier)

S'il ne devait en rester qu'une ... ce serait ... euh Lagoa Azul... Bonita ... ou plutôt Atins ... ah, non , Betânia ... bon, désolée, il faudra vous faire votre propre idée !

P1070307 (Copier)