Grande nouveauté dans notre mode de voyage ... comme nous sommes pour plusieurs années en Guyane et que nous voulons en profiter pour découvrir le continent américain, nous avons fait l'acquisition d'un truck camper.

Cette fois-ci  le véhicule se trouvant au Chili, et compte tenu des températures négatives en été dans l'hémisphère sud, nous avons opté pour une région centrale avec traversée du pacifique vers l'atlantique. 

Le parcours commence au Chili ...

carte chili

 

Un peu d'histoire, en résumé

En 1519 Magellan, navigateur Portugais pour le compte de l’Espagne, explora les eaux d’Amérique du Sud, les premiers européens arrivèrent au Chili.

Les indiens autochtones (Araucans, Mapuches), après avoir résisté aux peuples Incas (Chinchuas, Queshuas), ont longtemps résisté aussi à l’invasion espagnole.

En 1535, Diego de Almagro, après la conquête espagnole du Pérou riche en or, quitte ce pays en direction du sud dans l’espoir de découvrir l’El Dorado. La résistance des populations est inattendue et freine la conquête espagnole.

En 1541 Pedro de Valdivia fonde Santiago. Les forces de Valdivia parviennent à soumettre les populations autochtones du nord du Chili et à les contraindre à travailler pour leur compte dans les mines et les champs.

Au sud les Araucans résistent toujours. Ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle que les descendants européens ont pu se déplacer librement sur l’ensemble du territoire.

 

La société coloniale, isolée géographiquement et dépendant administrativement du Pérou, est divisée selon la race et les classes sociales, les citoyens de sang espagnol jouissant de privilèges aux dépens des « criollos » de souche sud-américaine. Le Chili possédait une puissante armée et l’Église appuyait le régime en place.

En 1810, les chefs criollos de Santiago déclarent qu’ils entendent gouverner eux-mêmes la colonie, Bernardo O’Higgins réclame la pleine indépendance du Chili. La guerre civile éclate. Les troupes espagnoles basées au Pérou reconquièrent le Chili en 1814 constituant une période de règne intransigeant. Commence une période difficile avec des factions divergentes de la société chilienne, mais pendant la plus grande partie du XIXe siècle, le Chili est mieux en mesure d’accéder à la stabilité politique que nombre d’autres pays latino-américains. Cette période voit naître la constitution de 1833, qui confère d’énormes pouvoirs au président et à ses proches conseillers et qui demeure en vigueur jusqu’en 1925.

La période est marquée par la guerre contre la confédération regroupant le Pérou et la Bolivie dont le Chili sort vainqueur, assurant sa longue façade maritime. Les gisements de nitrates constituent la principale richesse du pays. Les institutions militaires chiliennes sont professionnalisées.

A l’approche du XXe siècle, le Chili connaît une succession de sursauts économiques et politiques. La crise américaine de 1929 porte un coup dur au Chili qui dépend fortement de l’exportation de ses ressources minières. Les partis éphémères et les coups d’états se succèdent. Réformes sociales, nationalisme économique, coalition, intimidation, répression, corruption, tour à tour l’économie chilienne oscille entre croissance et récession.

En 1970 Allende accède au pouvoir, c’est le premier gouvernement marxiste librement élu de l’hémisphère occidental. Les relations avec les États-Unis deviennent de plus en plus tendues du fait de la politique intérieure gauchiste du Chili, mais aussi des liens plus étroits qu’il tisse avec l’Union soviétique, Cuba et d’autres États communistes. L’économie du pays est presque totalement paralysée.

En 1973 Pinochet, chef des armées prend le pouvoir. Allende est exécuté. Une longue période de répression commence avec la dictature militaire approuvée par les Etats Unis. La purge s’étend dans tout le pays, des milliers de prisonniers sont torturés, assassinés.

Pendant plusieurs années, l’économie connaît une croissance rapide stimulée en grande partie par des prêts étrangers, mais finit par s’essouffler. Devant la vague démocratique qui déferle sur la plus grande partie de l’Amérique latine et l’accession au pouvoir des civils dans un pays après l’autre, Pinochet se trouve de plus en plus isolé. L’élection présidentielle de décembre 1989, la première au Chili en près de 20 ans, permet une importante coalition de centre gauche, le Chili met formellement fin à sa plus longue rupture avec l’État de droit.

Le nouveau gouvernement civil conserva plus ou moins la ligne adoptée par son prédécesseur militaire, quoiqu’il injectât davantage de fonds dans l’éducation et les programmes sociaux. Le Chili était parvenu à passer le cap du douloureux revirement économique plus tôt que la plupart de ses voisins, de sorte que son économie se développa à un rythme enviable pendant presque toutes les années 1990.

Malgré quelques difficultés économiques le Chili n'en est pas moins le pays le plus dynamique d'Amérique du Sud à l'heure actuelle, c'est aussi le plus européanisé.

 

SANTIAGO

P1070842 (Copier)

P1070845 (Copier)

P1070852 (Copier)

P1070858 (Copier)

P1070860 (Copier)

 

 CAJON DE MAIPO

P1010604 (Copier)

P1010609 (Copier)

P1010611 (Copier)

P1010623 (Copier)

P1010625 (Copier)

P1010628 (Copier)

P1010631 (Copier)

P1010634 (Copier)

P1010640 (Copier)

P1010642 (Copier)

P1070868 (Copier)

 

LA ROUTE DES VINS

IMG_20170720_105022 (Copier)

IMG_20170720_152657_HDR (Copier)

IMG_20170720_152739_HDR (Copier)

P1070874 (Copier)

P1070878 (Copier)

P1070885 (Copier)

P1070887 (Copier)

P1070888 (Copier)

P1070897 (Copier)

P1070901 (Copier)

P1070902 (Copier)

P1070913 (Copier)

 

VINA DEL MAR

P1070925 (Copier)

P1070927 (Copier)

P1070929 (Copier)

P1070931 (Copier)

P1070932 (Copier)

P1070934 (Copier)

P1070939 (Copier)

P1070941 (Copier)

P1070945 (Copier)

P1070947 (Copier)

P1070957 (Copier)

 

 VALPARAISO

Valparaiso, le port le plus important du Chili, avant l'ouverture du canal de Panama et le déclin de la région au profit de Santiago, devenue capitale. Valparaiso a résisté aux tempêtes, aux attaques des pirates et aux tremblements de terre.

IMG_20170723_130408 (Copier)

 

IMG_20170723_155057 (Copier)

 

La ville portuaire s'étend sur 42 collines, dans une architecture multicolore allant des quartiers résidentiels aux bidonvilles.

IMG_20170723_152447 (Copier)

 

IMG_20170723_134823 (Copier)

IMG_20170723_134457 (Copier)

 

IMG_20170723_130015 (Copier)

 

IMG_20170723_162216 (Copier)

 

15 funiculaires datant de 1883, dont certains fonctionnent toujours, permettent d'atteindre les hauts quartiers.

IMG_20170723_123812 (Copier)

IMG_20170723_125917 (Copier)

IMG_20170723_131621 (Copier)

IMG_20170723_161017 (Copier)

Les "cerros Allègre et Convention" sont les plus pittoresques avec un esprit bohème, fréquentés par les étudiants et les artistes. 

IMG_20170723_163912_HDR (Copier)

IMG_20170723_163925_HDR (Copier)

IMG_20170723_164726_HDR (Copier)

IMG_20170723_165150_HDR (Copier)

IMG_20170723_165406_HDR (Copier)

IMG_20170723_171130_HDR (Copier)

IMG_20170723_171619_HDR (Copier)

IMG_20170723_171814_HDR (Copier)

IMG_20170723_172909_HDR (Copier)

IMG_20170723_172920_HDR (Copier)

 

IMG_20170723_141002 (Copier)