Voyager en motor-home nous oblige à rompre avec nos habitudes, pourtant déjà basées sur le voyage itinérant. Mais là on se déplace avec notre maison !

Une nouvelle organisation à trouver, un nouveau mode de fonctionnement, de nouveaux automatismes à mettre en place. Quelques inconvénients mais de nombreux avantages. Voyager rime avec liberté !

 

  • Un petit point sur les aspects pratiques dans ce post.

Si le camping-car correspond souvent aux vacances familiales ou sportives, pour nous, à deux, c’est avant tout le moyen de découvrir et d’explorer paysages et nature avec un rayon d’action important et une grande marge de liberté : mobilité au cœur de la nature, un atout incomparable.

Au choix on peut décider de rouler et changer de spot régulièrement, ou profiter d’un endroit paradisiaque un peu plus longtemps que prévu. La préparation du parcours reste néanmoins un préalable.

S’il reste encore possible de s’arrêter sur des sites sauvages, selon les règlementations en vigueur, le passage en camping ou en aires de services est indispensable régulièrement.

 

(+)  Dans les avantages, le confort compte tenu des aménagements mais aussi le fait de ne pas être tributaire des restos et fastfood à tous les repas, et surtout le fait de ne pas devoir refaire ses valises tous les soirs, les affaires personnelles trouvent facilement leur place dans les placards, car le moindre espace est rentabilisé. « home sweet home » !

(-) Par contre au départ il faut penser à tout débrancher, ranger et fermer, sinon on prend le risque de tout retrouver au sol au prochain arrêt. Une petite « check list » pour tout vérifier, l’escalier, les pattes de la cellule, les rétros, les haubans de fixation de la cellule, s’avère indispensable.

Un point crucial, l’économie d’énergie à l’ordre du jour, et c’est là que l’on prend pleinement conscience de nos gaspillages quotidiens !

(+) L’énergie est assurée par le gaz, avec les contraintes d’échange ou de remplissage qui peuvent s’avérer complexes dans certains pays et selon l’équipement. Cela nécessite bien souvent des adaptateurs différents au cours du voyage. Le nôtre a aussi des panneaux solaires qui rechargent les batteries, permettant un certains nombres d’utilisation en 12 volts. Pour les bivouacs sauvages plus long nous disposons aussi d’un petit groupe électrogène. Si non de temps en temps le luxe c’est de pouvoir se brancher sur le réseau électrique dans un camping … on s’adapte aux conditions, surtout si on a besoin de chauffage ou de clim.

 

Ce qu’il faut par contre anticiper c’est l’eau. Une réserve d’eau potable à embarquer pour être tranquilles plusieurs jours. Pour le lavage le réservoir de 140 litres permet, si on gère bien, une autonomie de 3 jours globalement. Au-delà il faut pouvoir refaire le plein d’eau, en camping généralement, parfois dans les stations-services.

(-) La vidange des eaux sales (grises pour le lavage, noires pour les toilettes) doit se faire régulièrement, dans les endroits prévus - camping ou dumping stations -  aux USA et en Europe. En Amérique du sud c’est comme on peut … là, il vaut mieux utiliser des produits biodégradables et éviter les réserves naturelles.

Le lavage du linge reste souvent problématique, les petites pièces peuvent se faire au fur et à mesure, sinon on profite des installions éventuelles dans les campings ou les laveries en ville.

 

Pour la conduite, le modèle qu’on a choisi -même s’il ne nécessite pas à proprement parler un permis poids lourd – implique un savoir-faire évident et des précautions indispensables en ce qui concerne le gabarit. Un portique à 2m05, non spécifié, nous a obligé à entamer une marche arrière toute au beau milieu de la circulation, faute de quoi nous aurions eu une capucine décapotable !

Bruno a son permis poids lourd, mais en ce qui me concerne, en dehors de chemins peut fréquentés, je me cantonne à mon rôle de co-pilote, n’étant pas à l’aise avec un aussi gros véhicule dans la circulation.

 

(+) le 4x4 permet d’emprunter des chemins de traverse, hors des sentiers battus. Le plaisir du voyage n’est plus seulement la destination mais le trajet en lui-même et les rencontres fortuites, humaines ou animales.

(-) L’accès aux centres villes reste très souvent compliqué et le parking limité. Là aussi on s’adapte, notre truck camper nous permet de laisser la « coquille » au camping et partir avec le véhicule, sinon on opte pour les bus ou les taxis localement. A cette occasion nous avons découvert deux applications formidables, pour les réseaux de transport en commun dans les grandes villes :

Moovit : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.tranzmate&hl=fr

Pour les particuliers : Uber https://play.google.com/store/apps/details?id=com.ubercab&hl=fr

 

Dans les inconvénients il faut aussi prendre en compte la consommation et la catégorie de taxation aux péages.

 

  • La communauté des camping-caristes

Chacun se forge sa propre expérience, néanmoins l’expérience des autres est bien utile, tout comme la mutualisation des bonnes adresses.

C’est fort utile pour trouver un spot sauvage mais sécurisé, ou un vrai camping, un atelier mécanique, une laverie,  un bon resto, un relais pour le gaz, un lieu d’hivernage  … cela fait gagner un temps fou, évite des manœuvres inutiles et on gagne en sérénité

Il existe diverses applications en France, en Europe, mais pour nous, l’incontournable, participatif, disponible partout dans le monde, par géolocalisation off-line, et qui nous a accompagné en Amérique du Sud, I overlander : http://ioverlander.com/

 

  • Pour le guidage GPS hors ligne au choix, certains sont plus ou moins fiables selon les pays, mais c'est un confort indéniable :

Google maps

Maps me

Maps Me : le top du GPS hors-ligne

Les applis GPS c'est bien, mais à l'étranger on a vite fait d'exploser son forfait 4G, et de se retrouver avec une facture dantesque au retour. Avec Maps Me, oubliez tout ça. Cette application de géolocalisation fonctionne parfaitement hors-ligne. Il vous suffit de télécharger au préalable la carte de la ville ou région qui vous intéresse.

http://www.android-mt.com

Here we go 

HERE WeGo

HERE WeGo - Maps - Routes - Directions - All ways from A to B in one

https://wego.here.com

Pour gérer au fur et à mesure son parcours, l’enregistrer : 

OsmAnd - Offline Mobile Maps and Navigation

Global Mobile Map Viewing and Navigation for Online and Offline OSM Maps

http://osmand.net